Collection vivante

Nos collections

La collection permanente historique regroupe des artéfacts et des archives reliées à l’histoire du territoire du fjord du Saguenay et de la baie des Ha! Ha!.

Les collections vivantes rassemblent les spécimens de l’Aquarium du Fjord, du bassin tactile et du Vivarium. L’aquarium et le bassin tactile permettent de présenter et de mettre en valeur la faune aquatique du fjord du Saguenay, tandis que le Vivarium met en lumière des amphibiens, des reptiles, des insectes et des arthropodes du Québec ainsi que des espèces exotiques.

Le troisième volet est la collection d’éducation à l’usage du programme éducatif (nommée collection éducative), constituée à partir d’objets, de spécimens naturalisés, de fossiles, de reproductions et d’œuvres de la collection permanente considérés comme étant de valeur tertiaire et ayant été retirés de la collection. Le Musée n’a aucune obligation de conservation envers cette collection.

Collection vivante

Poissons et crustacés du fjord du Saguenay

Le fjord du Saguenay est un écosystème dynamique et complexe. On y observe la présence de deux masses d'eau très distinctes l'une de l'autre. La première, faiblement salée, se trouve en surface, elle est alimentée par des rivières d'eaux douces qui se déversent dans le fjord. La deuxième est une couche d'eaux profondes très froides avec un niveau de salinité élevé. Grâce aux marées, les eaux riches en oxygène et en plancton du Saint-Laurent franchissent le seuil à l’embouchure et pénètrent dans le fjord. Cela permet la présence de certaines espèces de poissons.

Un fjord est une vallée qui s’est formée après le passage d’un ou de plusieurs glaciers qui l'ont creusée en lui donnant la forme d'une auge glaciaire, une vallée en " U " aux parois rocheuses abruptes et imposantes. Les fjords communiquent avec la mer et reçoivent, généralement, un apport en eaux douces provenant des rivières qui s’y jettent.

Remise à l’eau

Tout poisson capturé qui ne peut être gardé doit obligatoirement et immédiatement être remis dans l'eau où il a été pris. S'il est encore vivant, il faut éviter de le sortir de l’eau et détacher l’hameçon délicatement, de manière à le blesser le moins possible.

  • Maintenez le poisson dans l’eau tout au long des manipulations. Plus le poisson est exposé longtemps à l’air, moins bonnes sont ses chances de survie.

  • Évitez de toucher aux branchies ou aux yeux du poisson. Une blessure, même mineure, peut entraîner sa mort.

  • Retirez l’hameçon délicatement et coupez-le s’il est trop profondément engagé. Retirez délicatement l’hameçon en utilisant des pinces à long bec. Si l’hameçon est profondément inséré dans le poisson, coupez l’avançon près de l’œil de l’hameçon. Il est préférable de laisser un hameçon dans le poisson plutôt que de s’acharner à tenter de l’enlever.

  • S’il s’agit d’une prise énorme, il vaut mieux couper la ligne, tout simplement.

  • Manipulez doucement le poisson, le moins longtemps possible, et évitez d’enlever le mucus qui le recouvre. Cette substance agit comme barrière protectrice contre les infections. Si vous devez le manipuler hors de l’eau, ayez de préférence les mains nues et mouillées.