Pour imprimer cette carte : c_canada_fr.pdf  
(Format PDF, 500 ko)


L'inondation causée par le débordement de la rivière Rouge, au Manitoba, en avril 1997, a été l'une des plus grandes catastrophes à survenir au Canada. Entre novembre 1996 et avril 1997, cette vallée a reçu près de deux fois sa quantité moyenne de précipitations. À la fin du mois d'avril, le dégel a transformé la rivière Rouge en une « mer Rouge » d'une superficie de 2 000 kilomètres carrés. Qualifiée « d'inondation du siècle », cette crue a causé des dommages de plusieurs millions de dollars et chassé de chez elles plus de 28 000 personnes.


Parmi les trois provinces des Prairies, le Manitoba est la plus à l'est. Sa superficie est de 649 950 kilomètres carrés dont 15 % sont constitués de milieux aquatiques. Relativement plat, le Manitoba s'élève de 150 à 300 mètres au-dessus du niveau de la mer. Toutes les eaux du Manitoba se déversent vers le nord, dans la baie d'Hudson.



De nos jours, les terres agricoles du Manitoba forment un triangle dont les côtés suivent la frontière des États-Unis, les limites de la province de la Saskatchewan, puis traversent en diagonale le lac Winnipeg.

Avant la colonisation, une grande partie du sud du Manitoba était une plaine inondable ou un vaste marécage. Pour rendre cette région propice à l'agriculture, aujourd'hui l'une des principales industries du Manitoba, il a fallu construire un vaste réseau de fossés de drainage qui sillonnent tout le centre-sud du Manitoba.